Page précédentePage suivanteRevenir à l'accueilLire en plein écranFermer la fenêtre
Revenir au sommaire



(Picea abies)
Norway spruce (ang.) - Fichte (all.)

Illustration  © D. MANSION

Étymologie : Picea, du latin pix, la poix, la résine. Abies, en raison de sa ressemblance avec le sapin. Plus anciennement, excelsa était employé pour rappeler sa taille élevée.

Famille : Pinacées

Autres désignations : Pesse, Sapin de Norvège, Sapin rouge

Présentation : L'épicéa commun est le plus haut des résineux indigènes. Personnage familier de nos fêtes de fin d'année, il orne salles des fêtes, boutiques et maisons, parés de mille et un ornements. C'est lui bien souvent votre "sapin de Noël". Sa couleur vert sombre en fait un sujet apprécié et choyé, très présent dans le Nord de l'Europe. Peu difficile sur la nature du sol et le climat, il constitue de profondes forêts dans lesquelles règne un sage, mystérieux et fragile silence. Son bois, de teinte blanchâtre, tendre, à grain fin, s'emploie différemment selon les caractéristiques de ses cernes. Ainsi, un épicéa à cernes étroits (jusqu'à 1,5 mm environ) sera apprécié de l'artisan luthier ou du charpentier tandis qu'un épicéa à cernes larges (plus de 4 mm) se verra dédié à des usages moins nobles telles que la caisserie, la confection de panneaux ou de papier. Entre les deux, le classement déterminera l'usage de cette essence (construction, menuiserie,...). 

Compléments : illustration et caractéristiques du bois.

Caractéristiques : Ce grand arbre, dont le port varie selon la station et l'altitude, présente en général un houppier pyramidal, régulier surtout chez les sujets isolés et mesure en général de 30 à 50 mètres, voire 70 mètres pour les vieux sujets présents notamment dans les Carpathes. En reboisement, son élagage naturel est bien souvent mauvais, avec pour conséquence la présence de nombreuses branches sèches. Sa longévité varie entre 300 à 700 ans.

Caractéristiques et emplois de l'essence


Son écorce présente une couleur brun-rouge parfois grisâtre finement écaillée. Chez les jeunes arbres, ces écailles sont fines et de dimensions réduites tandis qu'elles apparaissent rugueuses, sombres et de plus grandes tailles chez les sujets âgés.

Illustration  © D. MANSION

Ses aiguilles plutôt rigides, pointues et légèrement piquantes, falciformes, ont une section rhomboïdale. Elles mesurent 10 à 25 mm de long. Toutes leurs faces sont de couleur verte et sont marquées parfois d'une fine ligne claire sur leur périphérie ou présentent un léger sillon. Leur disposition est répartie tout autour du rameau, "en brosse". Placées sur des coussinets allongés qui confèrent un aspect sillonné au rameau, elles tombent après 5 à 7 ans. Leur décomposition génère un humus acide qui dégrade les sols.


L'épicéa commun est une espèce monoïque.

Illustration  © D. MANSION

Les inflorescences femelles, en forme de cônes allongés, se dressent tout d'abord à l'extrémité des rameaux puis pendent après fécondation. Elles ont une coloration rouge carmin, mesurent de 2 à 5 cm de longueur et sont souvent rassemblées dans la région supérieure du houppier.
La floraison a lieu en avril-mai.
Les inflorescences mâles sont des chatons cylindriques de couleur violacée puis jaune. Ils apparaissent le long des rameaux de l'année précédente et mesurent de 1,5 à 3 cm de longueur.

Les fruits sont des cônes cyndriques allongés et pointus de 8 à 16 cm de longueur qui pendent à l'extrémité des rameaux (illustration ci-contre). Leur couleur varie du vert au brun luisant lorqu'ils sont matures à l'automne. Les écailles, dont le bord est lisse, renferment et protègent jusqu'à l'hiver des graines ovoïdes munies d'ailes membraneuses. 


Habitat : Espèce rustique de demi-lumière, l'épicéa commun est une essence forestière importante dans le Nord de l'Europe. Arbre de haute et moyenne montagne, il préfère les terrains aérés, humides, froids et arrosés; il accepte les sols calcaires, acides et même les tourbières.   Son enracinement superficiel le rend sensible au vent. A l'origine, cette essence acceptait mal une culture dans les régions à climat maritime; aujourd'hui, il se rencontre à des altitudes basses en Europe occidentale et centrale où il est fréquemment employé pour le reboisement des plaines. En revanche, cette implantation le soumet régulièrement aux attaques des insectes et des champignons et l'humus qu'il produit rend difficile la réimplantation des feuillus. De plus, il est très sensible à la pollution atmosphérique des villes.

Répartition géographique de l'épicéa commun (représentation schématique)

Répartition géographique : L'épicéa commun est originaire du Nord de l'Europe, d'une région qui s'étend des plaines de Scandinavie aux Balkans où il forme des forêts au dessus de 700 à 800 m.
En France, il affiche une préférence pour le Nord-Est. Il se rencontre indigène dans les Vosges et surtout dans les Alpes du Nord (jusqu'à 2000 m) et le Jura. La sylviculture a contribué à son implantation dans d'autres régions: les Pyrénées et le Massif central notamment.

 

Pour poursuivre votre étude, vous pouvez notamment consulter:

Haut - Top

 

[ ACCUEIL | CARREFOUR | DECOUVERTE | RESSOURCES | LITTERATURE | PHOTOS | INFOS ]
[ GUIDE | LIENS | ABONNEMENT | SERVICES ]
Informations légales
© 1996-2016 Netbois Consulting & Xbois - Tous droits réservés - Charte utilisateurs - Informations - Blog